Accueil > Vivre et célébrer > Homélie du 35ème dimanche du temps ordinaire 17 Novembre 2013

Vivre et célébrer

Homélie du 35ème dimanche du temps ordinaire 17 Novembre 2013

Publié le 19/11/2013

Paroisse Saint Augustin de Lille, église Saint Pierre-Saint Paul
Chrétiens, nous sommes des équilibristes, non pas de ceux qui se produisent dans les cirques pour amuser la galerie, mais des équilibristes de plein vent qui essuient les tempêtes en gardant la sérénité au coeur. Pour tenir la condition, il nous faut nous entraîner, comme tous les athlètes dignes de ce nom, enraciner notre vie dans le Christ, entretenir le lien avec le Père dans la prière, nous laisser façonner par l’Esprit qui s’offre à nous. C’est à ce prix que nous pouvons avoir la foi chevillée au corps, l’espérance vive quelles que soient les circonstances, la charité active quand le chacun pour soi semble triompher. C’est ainsi que nous pourrons persévérer dans la constance, tenir bon quand les gouffres et les précipices s’ouvrent sous nos pas de funambule, tenir la corde quand le chemin devient périlleux… et ce, sans jamais perdre l’élan qui nous porte vers le but : la plénitude de la vie en Dieu, l’unité de l’humanité réconciliée dans le Christ.
Cette belle aventure d’équilibriste est possible, car, dans la foi, le terme du chemin nous est déjà donné. Au jour de notre baptême, nous sommes devenus fils de Dieu. Nous avons été libérés du péché et des angoisses de la mort. Nous n’avons dès lors plus rien à perdre puisque tout nous a été donné. Telle est la merveilleuse condition du chrétien en ce monde. Non pas celle d’un exilé pressé de retrouver le paradis perdu, mais celle d’un sauvé confronté pour un temps encore à l’apparente domination du mal. Il y a quelques jours, une personne malade dont la fin de vie approche me disait son inquiétude. Bien que croyante, elle ne se voyait pas affronter l’inconnu du Ciel, préférant rester, me disait-elle sur la terre qu’elle connait ! Pas si sûr que cela ! Car, dans le Christ, nous connaissons le terme du chemin. C’est l’actualité de la terre qui livre chaque jour son lot d’événements inattendus et préoccupants. Tout semble donner raison en effet aux oiseaux de malheur ! C’était vrai au temps de Jésus et des apôtres avec les guerres, les persécutions, les famines. C’est encore vrai aujourd’hui avec bien des événements naturels ou provoqués qui suscitent émotions et inquiétudes comme ce typhon aux Philippines, les angoisses devant les effets du réchauffement climatique et le lot incessant de
violences, d’injustices et de maladies. Depuis la destruction du Temple, combien d’institutions prestigieuses, de civilisations brillantes n’ont-elles pas été réduites à néant. Et, non sans raison, certains répètent à n’en pas finir que tout s’écroule, que tout va de mal en pis.
En accueillant dans notre vie le Christ ressuscité, nous sommes déjà nés à la vie nouvelle. Aussi avec l’apôtre, nous pouvons affirmer que « les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison de la gloire qui va se révéler en nous » (Rm8,18). Quelles que soient les tuiles qui semblent s’abattre sur nous et sur l’humanité, nous pouvons relever la tête, non pas pour arborer une superbe insolente, mais pour continuer à marcher humblement et sereinement parmi les hommes, et garder le cap de l’espérance. Voilà notre belle mission de témoins de la résurrection, notre condition de chrétiens dans le monde.
En communiant au corps du Christ ressuscité, nous nourrissons en nous cette espérance de l’à-venir. Nous prenons des forces pour poursuivre avec agilité notre vie d’équilibristes. Comme dit le psaume, la joie du Seigneur est notre rempart. C’est ainsi que nous pouvons continuer la marche en chantant et en louant Dieu, avancer d’un pas léger vers le Seigneur, car « il vient, il vient gouverner le monde avec justice ». Il est tout proche. Amen ! Alléluia.
Père Bruno CAZIN, président-recteur délégué de l’Université Catholique de Lille

 

Texte à télécharger


Tags: Homélie  
0 commentaires sur Homélie du 35ème dimanche du temps ordinaire 17 Novembre 2013

Laisser un commentaire


Les commentaires sont désactivés pour cet article
Vidéo Cathocité