Accueil > Actualités > Lettre ouverte aux étudiants et aux jeunes lillois

Actualités

Lettre ouverte aux étudiants et aux jeunes lillois

Publié le 03/10/2011

La mort tragique de Lloyd Andrieux  fait couler de l’encre. Mes pensées vont d’abord à sa famille et à ses amis terriblement éprouvés. Devant un tel drame, qui fait hélas suite à d’autres disparitions tragiques dans la Deûle ou dans d’autres circonstances, de nombreuses hypothèses circulent, parfois proches de la psychose à l’encontre d’un ennemi invisible qui s’en prendrait plus volontiers aux jeunes garçons. Les légitimes exigences de sécurité se déploient jusqu’à provoquer des polémiques. Les autorités civiles rappellent les règles strictes mais non respectées. Certains réclament une répression plus sévère contre les ventes d’alcool. A l’Université Catholique de Lille, nous avons multiplié les mesures de prévention et d’éducation, comme ces jeux de rôle organisés en ce début d’année par notre réseau santé pour sensibiliser aux dangers de l’alcool.

Rien n’y fait. L’alcool est à ce point banalisé que l’incrédulité se lit dans le regard des étudiants lorsque nous évoquons devant eux le danger de l’alcool. Bien peu parlent de la drogue souvent associée qui contribue à la perte de repères et à des comportements périlleux. Les adultes eux-mêmes sont désarmés devant de tels comportements. Ils tentent de comprendre, d’expliquer, parfois même d’excuser avec une bienveillance qui me laisse pantois. Prêtre et médecin, je m’interroge et tente de décrypter les symptômes : Le droit au plaisir serait-il plus fort que la protection de la vie ? La surconsommation d’alcool s’explique-t-elle par la difficulté à entrer en relation avec l’autre à l’heure d’internet et des réseaux sociaux ? Ces débordements sont-ils la résultante d’une pression insupportable pour réussir à tout prix ? Le vide de sens et la frénésie à dépasser les limites sont-elles irrémédiables ? Doit-on lire dans ces excès le symptôme d’une société déboussolée et d’une fuite en avant, faute de perspectives. Si, oui, la question est culturelle et spirituelle ! Elle engage notre capacité à partager un projet social stimulant, à développer des relations interpersonnelles, à donner sens à notre vie.  

Laissons la police mener l’enquête, les sociologues développer leurs analyses, mais ne nous voilons pas la face : alcool et drogue sont responsables de suffisamment  de drames pour que nous nous mobilisions massivement contre eux.

J’en appelle à une véritable insurrection des étudiants et des jeunes contre ces fléaux. J’invite non seulement à la responsabilité mais aussi à la mobilisation pour offrir à notre jeunesse des alternatives stimulantes et saines. Dès la semaine prochaine, j’inviterai la fédération des étudiants et les bureaux des étudiants des différentes facultés et écoles à se concerter pour inventer ou développer des actions positives dans lesquelles convivialité et respect de soi iront de pair : activités sportives, culturelles, humanitaires déjà largement présentes sur notre campus et autres initiatives bienvenues. J’inviterai notre équipe de présidence à s’engager davantage encore à offrir aux étudiants une formation humaine, culturelle et spirituelle qui les structure dans une liberté responsable et citoyenne. Enfin, j’invite les responsables politiques à s’engager résolument contre le fléau trop peu dénoncé de la drogue, élément aggravant de l’alcoolisation, source de violence et d’injustice chez nous comme dans les pays producteurs.

Père Bruno CAZIN, vice-recteur, vice-président de l’Université Catholique de Lille, praticien hospitalier au CHRU.


Tags: jeunesse  
1 commentaires sur Lettre ouverte aux étudiants et aux jeunes lillois
Christian DECOCQ dit :

J'ai moi-même décidé d'interpeller le Conseil Municipal la semaine prochaine dans un esprit de responsabilité et pas dans une posture politicienne. Je consulte tous ceux qui peuvent m'aider à porter une parole juste et mesurée, je souhaiterais vous rencontrer pour partager une même révolte qui ne désespère pas!

Publié le 06/10/2011 16:36:00

Laisser un commentaire

Nom*

Email* (ne sera pas publié) :

Site web (facultatif) :

Votre commentaire:

* mentions obligatoires
Vidéo Cathocité